Cela fait 20 ans que Stone Town a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Située à l’extrémité ouest de la capitale de Zanzibar, Stone Town est l’épicentre de la riche histoire culturelle de l’île et se targue d’un mélange d’architecture arabe, indienne et européenne, ainsi que d’éléments indigènes d’Afrique de l’Est. Ce guide vous aidera à tirer le meilleur parti d’une visite de deux jours.

Premier jour

Matin – promenade sur le sentier du patrimoine

Avant que le temps ne se réchauffe, faites une promenade sur la route de Mizingani. Depuis la station de taxis, dirigez-vous vers l’est, avec le calme de l’océan Indien sur votre gauche et certains des plus glorieux bâtiments patrimoniaux de Stone Town sur votre droite. Vous pouvez facilement vous orienter dans cette ville qui s’étend sur moins d’un kilomètre carré. Commencez votre visite en explorant le Vieux Fort du XVIIe siècle, le plus vieux bâtiment de la ville, puis visitez le Vieux Dispensaire avec sa peinture verte caractéristique – ne manquez pas de voir l’énorme figuier à l’extérieur.

Après-midi – Arrêt café tanzanien

Pause café au milieu des ruelles de Stone Town. Le Zanzibar Coffee House est dirigé par un personnel entièrement féminin et sert un délicieux café tanzanien. Sirotez une version aux épices locales sur le toit, qui offre une vue à 360 degrés sur la ville. Retournez dans le labyrinthe et explorez la ville ; il est obligatoire de se perdre et de fixer avec admiration les portes décoratives de style arabe.

Conseil du pro: le toit du Zanzibar Coffee House est réservé aux clients de l’hôtel à partir de 15 heures.

Soirée – coucher de soleil haut de gamme avec vue sur l’océan

Vos pieds seront fatigués par une journée de marche dans les rues chaudes, vous avez donc mérité un coucher de soleil dans un bar avec l’une des meilleures vues sur la mer de la ville. L’Africa House Hotel est l’un des endroits les plus chers pour prendre un verre, mais le prix en vaut la peine pour regarder le coucher de soleil derrière les boutres traditionnels qui se balancent dans les flots de l’eau. Après l’apéritif, marchez le long de la route côtière et prenez quelques plats du marché nocturne de Forodhani Gardens ; les habitants qui font la queue vous guideront vers les meilleurs plats. Passez la nuit à l’exquis Emerson Spice Hotel, une ancienne maison de commerçant restaurée avec amour.

Deuxième jour

Matin – pimentez votre vie au bazar Darjani

Après un petit déjeuner relaxant, c’est l’heure du shopping. Rendez-vous au marché de Darjani tôt le matin pour y découvrir les meilleurs produits locaux. Procurez-vous des souvenirs au marché aux épices, notamment des épices, des savons parfumés et du café, mais sachez que les commerçants proposent des produits similaires et vous mettront la pression pour faire un achat. Avant de perdre votre sang-froid, retournez en ville pour faire vos achats de façon plus détendue.

Conseil du pro : n’ayez pas peur de marchander pour obtenir un meilleur prix

Après-midi – découvrir l’histoire de Zanzibar

Zanzibar a été le centre de la traite des esclaves en Afrique de l’Est pendant de nombreuses années, la plupart des transactions passant par le marché de Stone Town. La cathédrale anglicane Christ Church a été construite sur le site du dernier marché aux esclaves, et l’exposition sur la traite des esclaves en Afrique de l’Est qui se trouve à l’intérieur donne une leçon d’histoire. Réfléchissez au temps que vous avez passé ici en déjeunant à Lukmaan, un restaurant très abordable. Découvrez le menu complet de smoothies aux saveurs telles que le baobab et le corossol.

Conseil du pro : accordez vous au moins deux heures pour explorer pleinement la cathédrale anglicane

Soirée – Faites plaisir à vos oreilles avec une performance musicale

De retour à l’Emerson Spice, le restaurant sur le toit du Tea House sert un menu de dégustation de fruits de mer à cinq plats à 19 heures (réservation obligatoire). Il n’y a pas beaucoup de vie nocturne à Stone Town, mais si vous arrivez à temps, vous pourrez écouter de la musique en direct. L’Académie de musique des pays du Dhow enseigne les styles de musique traditionnelle régionale tels que le taarab et organise régulièrement des concerts hebdomadaires. L’école elle-même est ouverte aux visiteurs, et il vaut la peine d’y faire un saut pour écouter les élèves s’entraîner. S’il n’y a rien de prévu au DCMA, essayez le Livingstone Beach Restaurant, qui accueille des soirées de jazz.

Conseil du pro : consultez le site web du DCMA pour connaître les détails des concerts à venir afin de ne pas les manquer