Bordé par l’océan Indien, la Tanzanie un pays d’Afrique de l’Est. Comme tout pays, elle comporte des villes principales. La toute première, c’est celle de Dar es-Salaam, qui en plus de présenter le plus grand effectif de population, est la plus grande ville de toute l’Afrique orientale. La deuxième c’est Mwanza, entourée de vastes collines et située sur les rives du lac Victoria au nord de la Tanzanie. Ensuite, il a Arusha qui est très fréquentée par les touristes puisqu’elle est à proximité des zones naturelles telles que le mont Kilimandjaro, le parc national d’Arusha, etc. Les villes de Dodoma, Mbeya, Morongo, Tanga, Kahama, Tabora et Zanzibar City constituent également des villes principales de la Tanzanie.

Les principales villes de la Tanzanie

Dodoma

Située au centre de la Tanzanie, Dodoma est la capitale du pays. Bien que beaucoup plus petite et moins avancée que le centre commercial du pays, Dar Es Salaam, Dodoma reste une plaque tournante pour la politique du pays. La ville de Dodoma est entourée d’une riche zone agricole et de paysages agréables.

Dodoma présente peu d’intérêt pour les touristes, mais c’est néanmoins un endroit agréable pour une escale. Au nord de Dodoma, les visiteurs peuvent explorer les collines d’Iringi, où l’on trouve certaines des plus anciennes peintures rupestres préhistoriques d’Afrique.

Dar Es Salaam

D’abord petit village de pêcheurs à l’époque du sultan, la ville est devenue un creuset culturel aux saveurs africaines, arabes et sud-asiatiques. Dar Es Salaam, qui signifie « havre de paix » en arabe, n’est pas seulement une métropole animée d’Afrique de l’Est et la plus grande ville du pays exotique qu’est la Tanzanie, mais aussi un port important qui chevauche certaines des plus importantes routes maritimes du monde.

La ville offre une variété d’attractions à ses visiteurs comme le mélange architectural des bâtiments allemands, swahilis, arabes et anglais ainsi que certains des vestiges du passé dans les musées dont le Musée national et le Musée du village de Makumbusho.

Arusha

Construite par les Allemands au début du XXe siècle comme centre de l’administration coloniale, Arusha était une ville endormie avec une garnison stationnée sur le vieux Boma et quelques boutiques autour d’un rond-point herbeux. Aujourd’hui, la ville s’étend dans le nord de la Tanzanie sous les sommets du Mont Meru et du Mont Kilimandjaro, et est la troisième plus grande ville de Tanzanie et la porte d’entrée du circuit de safari du nord.

Bagamoyo

Autrefois le dernier arrêt des marchands d’esclaves arabes, Bagamoyo n’est plus qu’un grand village, situé sur une magnifique baie bordée de mangroves, à 72 km de Dar es Salaam. C’était autrefois l’un des plus importants ports de commerce de la côte est-africaine pour le commerce de l’ivoire et des esclaves. De nombreux vestiges pittoresques et de vieux bâtiments datant de l’époque coloniale allemande font de Bagamoyo un lieu d’excursion attrayant.

La ville était autrefois une escale pour les caravanes d’esclaves et d’ivoire qui voyageaient à pied de la région de L. Tanganyika à Zanzibar. C’est là que les esclaves et l’ivoire étaient expédiés à bord de boutres vers Zanzibar. Bagamoyo, qui signifie « Enterrer mon coeur » en swahili, est aujourd’hui un centre de construction de boutres en Tanzanie.

Stone Town

Stone Town est la vieille ville et le cœur culturel de Zanzibar, qui a peu changé au cours des 200 dernières années. C’est un lieu de ruelles tortueuses, de bazars animés, de mosquées et de grandes maisons arabes dont les propriétaires d’origine se disputent l’extravagance de leurs habitations.

Stone Town a été récemment et à juste titre déclarée patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.

La plupart des maisons que l’on peut voir aujourd’hui ont été construites au XIXe siècle, lorsque Zanzibar était l’un des plus importants centres commerciaux de la région de l’océan Indien. Une visite de cette ancienne ville permet aux visiteurs de se promener entre le palais du sultan, la maison des merveilles, le fort et les jardins portugais, les maisons des marchands et les bains turcs de la vieille ville